Vous souhaitez commencer une cure de vitamines

Nous vous donnons toutes les clés pour que les vitamines n’aient plus de secret pour vous !

Combien existe-t-il de vitamines ? Qu’est-ce qu’une vitamine ?  Pourquoi faire une cure de vitamines ? Autant de questions que vous vous posez sûrement et auxquelles nous allons répondre pour que les vitamines n’aient plus de secret pour vous !

Que sont les vitamines et quels sont leurs bienfaits ? 

Qu’est-ce qu’une vitamine ?

Les vitamines sont des micronutriments c’est-à-dire des substances alimentaires nécessaires en très petites quantités pour le fonctionnement normal de notre organisme. Les vitamines n’ont pas de valeur énergétique et ne sont pas synthétisables dans des quantités suffisantes par notre organisme. 

Il est donc essentiel d’avoir un apport adapté en vitamines pour éviter l’apparition de certaines maladies et syndromes associés à des carences vitaminiques.

Comment les 13 vitamines essentielles sont-elles classées ?

Les vitamines essentielles sont au nombre de 13, répertoriées ci-après par ordre alphabétique : A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, D, E, K. Les propriétés et les structures chimiques des vitamines permettent de les classer en deux grands groupes : les vitamines liposolubles et les vitamines hydrosolubles. 

Les vitamines liposolubles regroupent les vitamines A, D, E, et K. Ce terme signifie que ces vitamines sont solubles dans les graisses et peuvent ainsi être stockées par notre organisme. A l’inverse, les vitamines hydrosolubles ne peuvent pas être stockées dans notre organisme, car elles sont solubles dans l’eau et ainsi évacuées par les urines lorsque les quantités sont en excès. Leur apport doit donc être permanent. 

Les vitamines hydrosolubles sont les vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, et C.

Quels sont les bienfaits des vitamines ?

L’ensemble des 13 vitamines existantes ont des propriétés et des rôles spécifiques. La vitamine A est connue pour sa capacité à réguler l’expression des gènes, pour ses fonctions antioxydantes et pour son rôle dans la vision, notamment au niveau des composants des pigments rétiniens. De manière générale, les vitamines du groupe B sont essentielles  pour le métabolisme énergétique et azoté. 

La vitamine B1 (la thiamine) participe au métabolisme énergétique et  au bon fonctionnement du système nerveux. La vitamine B2 (la riboflavine) participe à la production d’énergie par l’organisme et est impliquée dans la vision et la santé de la peau. La vitamine B3 (la niacine) intervient dans la synthèse des hormones sexuelles et joue un rôle dans le fonctionnement du système nerveux et des fonctions psychologiques. 

La vitamine B5 (l’acide pantothénique) permet la synthèse de certaines hormones et neurotransmetteurs, et joue un rôle central dans le métabolisme de l’organisme. 

La vitamine B6 (la pyridoxine) participe activement au métabolisme des acides aminés, unités structurales des protéines. La vitamine B8 (la biotine) est essentielle à la production de glucose et est également impliquée dans le métabolisme des lipides et des protéines. La vitamine B9 (l’acide folique) participe à la synthèse de l’ADN, au processus de division cellulaire et au fonctionnement du système immunitaire. 

La vitamine B12 (la cobalamine) est importante pour le fonctionnement du système nerveux, ainsi que pour la production des globules rouges. La vitamine C a une action antioxydante, protège la paroi des vaisseaux sanguins et défend l’organisme contre les infections. 

La vitamine D est une pro-hormone impliquée dans le métabolisme du calcium et du phosphore. La vitamine E est un antioxydant qui protège les lipides de l’oxydation et agit également au niveau des membranes des cellules. 

Enfin, la vitamine K est essentielle à la coagulation sanguine. Elle participe aussi à la bonne structure de la matrice osseuse.

Pourquoi faire une cure de vitamines ? 

L’alimentation, comme évoquée précédemment, est un réservoir de nutriment exceptionnel. C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’adopter une alimentation saine et équilibrée pour fournir à notre organisme toutes les briques dont il a besoin pour son fonctionnement. 

Plusieurs croyances collectives évoquent une diminution de la qualité nutritive des aliments ces dernières années. Les résultats mis en avant sont très souvent sortis du contexte dans lequel ils ont été écrits et les articles scientifiques ne sont pas systématiquement relus par les pairs.  

Il est important de savoir que pour de telles analyses, la zone géographique, la période de récolte ou encore les variétés utilisées sont autant de facteurs pouvant expliquer une grande variabilité des résultats.  

De plus, les techniques d’analyses et les outils analytiques à dispositions des chercheurs se sont grandement perfectionnés avec les années pour gagner en justesse et en fidélité ce qui explique parfois les écarts de valeurs avec les résultats plus anciens. Dès lors, une cure de vitamines est-elle nécessaire ?

Les vitamines sont très sensibles aux variations de taux d’oxygène, de lumière et de chaleur. De plus, les temps d’acheminements vers les magasins de denrées telles que les légumes ou les fruits peuvent être très longs, et ainsi, la charge vitaminique peut se dégrader considérablement entre la récolte et la vente. 

En outre, notre organisme à des besoins variables selon les périodes de vie dans lesquelles il se trouve. C’est par exemple le cas pour la femme enceinte dont les besoins en acide folique (vitamine B9) sont plus importants pour éviter des risques de malformation du système nerveux chez le fœtus. 

De même, une personne végétalienne aura des besoins importants en vitamine B12, vitamine uniquement apportée par les aliments d’origine animale. Enfin, notre mode de vie peut être déclencheur de fatigue passagère ou de période de stress et un apport en vitamines peut aider à les surmonter. Autant de raisons qui justifient de faire une cure de vitamines.

Les cures de vitamines, bien que ne se substituant pas à une alimentation saine et équilibrée, apportent une solution  pour aider notre organisme face à un déficit transitoire. De même, lors d’un changement de saison, notre corps doit s’adapter et une cure de vitamines peut l’épauler en complétant notre alimentation sur une durée déterminée de quelques semaines. 

Les compléments alimentaires présentent également l’avantage de fournir des formes directement assimilables par l’organisme, pour étant que les bonnes formes soient sélectionnées par le fabricant. Ci-dessous, nous allons voir les bienfaits d’une cure de vitamines face à certains maux du quotidien. 

Les bienfaits d’une cure de vitamines en réponse aux maux du quotidien: zoom sur quelques vitamines

Quelles vitamines pour vous soutenir contre la fatigue ? 

La fatigue est un état que nous avons tous déjà ressenti. Cette fatigue s’associe généralement à une baisse de motivation et d’énergie nous empêchant de profiter pleinement de nos journées. La fatigue est un symptôme peu spécifique, pouvant être dû à une journée éprouvante ou bien associé à des pathologies plus importantes comme l’anémie ou des carences alimentaires. 

Pour lutter contre la fatigue, une cure de vitamines et notamment les vitamines du groupe B peut être envisagée. En effet, ces vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, et B12) interviennent dans le métabolisme énergétique à partir des macronutriments, c’est-à-dire des lipides, des glucides et des protéines. 

Les vitamines B1,B2, B3, et B5 interviennent en particulier au niveau des réactions permettant la production d’énergie utilisable par les cellules, connue sous le nom d’ATP (adénosine triphosphates). D’autres vitamines comme la B9 ou la B12 contribuent à réduire la fatigue.

Quelles vitamines pour soutenir l’éclat de votre peau et de vos cheveux ?

Notre peau et nos cheveux sont agressés quotidiennement par les changements de température, par le soleil, la pollution, les fumées,… Ainsi, certaines vitamines prises sous forme de cure peuvent être bénéfiques. La biotine (vitamine B8) contribue par exemple au maintien de cheveux normaux. 

En effet, la biotine joue un rôle dans la synthèse des acides aminés, composants majeurs de la kératine qui constitue les cheveux. D’autres vitamines, comme la vitamine A ou la vitamine B3, contribuent au maintien d’une peau normale. 

La vitamine A, en plus de ses propriétés antioxydantes, intervient dans l’activation de la mélanine, un pigment protégeant notre peau contre les rayons ultra-violets. La vitamine B3 contribue au maintien d’une peau et de muqueuses normales. 

Une carence en vitamine B3 peut conduire à la pellagre, une maladie qui se manifeste par de l’eczéma et une inflammation des muqueuses.

Quelles vitamines pour renforcer un système immunitaire affaibli ?

Le système immunitaire est un ensemble complexe regroupant à la fois des organes, des tissus, des cellules et dont le rôle est de défendre l’organisme contre les agents extérieurs. De nombreux facteurs influencent positivement notre immunité tels qu’une bonne hygiène de vie, un sommeil réparateur, la pratique d’une activité physique quotidienne, mais aussi une alimentation saine et équilibrée. 

Il est important de savoir qu’il n’est pas possible voir dangereux de « booster » un système immunitaire. Il s’agit d’un terme commercial utilisé à tort. L’immunité est un système complexe qui doit rester équilibré pour garantir un fonctionnement optimal : dès lors, il n’est possible que de le renforcer pour l’aider à retrouver son optimum lorsqu’il est affaibli. Dans la conscience collective, la vitamine C rime avec immunité et est une aide efficace contre le rhume. 

Cependant, les résultats scientifiques à ce sujet ne sont pas convaincants.  En revanche, la vitamine C joue bien un rôle dans la modulation du système immunitaire. La vitamine C stimule par exemple la migration des globules blancs, première ligne de défense de l’organisme et améliore la destruction microbienne. Une autre vitamine importante pour le système immunitaire est la vitamine D, notamment en hiver où sa synthèse est fortement réduite dans l’hémisphère nord. 

En occident près de 40% de la population de plus de 50 ans a une carence en vitamine D. Cette dernière agit sur le système immunitaire de manière spécifique : la vitamine D renforce l’immunité innée en favorisant l’expression et la sécrétion des peptides microbiens, c’est-à-dire de protéines naturelles ayant des propriétés antibiotiques. 

De plus, la vitamine D est essentielle à la mobilisation des lymphocytes T qui sont des cellules de notre système immunitaire d’où la nécessité d’éviter un manque de vitamine D.

Réponses aux questions que vous vous posez sur votre cure de vitamines 

Quand faire une cure de vitamines ?

Une cure de vitamine doit toujours être vue comme un soutien à une alimentation saine et équilibrée. Les cures de vitamines permettent de faire face à un déficit transitoire par exemple lorsque notre organisme s’adapte au changement de saison ou lors d’une fatigue passagère.

Quelle est la meilleure cure de vitamines ?

Chaque individu est unique et à des besoins qui lui sont propres. En dehors de symptômes ou de pathologies nécessitant la prise en charge par un professionnel de la santé, la cure de vitamines la plus efficace est une cure complète tant du point de vue des vitamines que des minéraux et ce pour des dosages physiologiques non nocifs pour votre santé. 

Il est aussi important de s’intéresser aux formes de vitamines et minéraux sélectionnés: les cures de vitamines naturelles sont à favoriser, ainsi que les nutriments sous des formes hautement absorbables, c’est-à-dire directement utilisables par l’organisme. 

Est-il bon de prendre des vitamines tous les jours ?

Par définition, une cure doit être faite sur une durée déterminée. Les cures de vitamines ne sont qu’un support et non une base alimentaire. Il n’est donc pas recommandé de prendre des vitamines quotidiennement sur de longues durées sans un avis médical. 

La durée optimale d’une cure de vitamines est de quelques semaines (3 à 4 semaines) en respectant la posologie journalière. 

Est-il dangereux de prendre trop de vitamine C ?

Comme expliqué ci-dessus, la vitamine C est une vitamine hydrosoluble qui est donc éliminée par les urines lorsque présente en excès dans l’organisme. 

Cependant, un excès de vitamine C peut entraîner des maux d’estomac, des diarrhées, ou encore des calculs rénaux. Veillez à ne jamais prendre plusieurs compléments alimentaires et/ou traitements sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Est-il dangereux de prendre trop de vitamines D ?

Comme expliqué ci-dessus, la vitamine D est liposoluble. Elle est donc stockée dans les tissus adipeux de l’organisme. 

En cas d’apport excessif, la vitamine D est responsable de maux de tête, de nausées, de vomissements, de perte de poids, et de fatigue intense. 

Pourquoi prendre des compléments alimentaires ? 

Les compléments alimentaires vous aident à améliorer vos réserves nutritives dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. 

Leurs intérêts augmentent dans le cadre de régime spécifique comme le régime végétalien. En effet, la vitamine B12 ne peut être apportée que par des aliments d’origine animale. 

Combien de temps doit durer une cure de vitamines ?

La durée optimale d’une cure de vitamines est de quelques semaines (3 à 4 semaines) en respectant la posologie journalière.

Résumé 

Les vitamines sont des micronutriments nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme à de très petites quantités. Les vitamines sont au nombre de 13, réparties entre les liposolubles et les hydrosolubles. 

Leurs rôles sont extrêmement variés allant de la vision au métabolisme énergétique en passant par le système nerveux, le métabolisme des macronutriments, le bon fonctionnement des systèmes immunitaire / osseux / sanguin, et par des propriétés antioxydantes. 

Les vitamines sont majoritairement apportées par une alimentation saine et équilibrée, qui peut occasionnellement et sur des durées déterminées, être soutenue par des cures de vitamines. Ces cures permettent d’aider notre organisme lors de phases de vie spécifiques ou dans le cadre d’un régime alimentaire précis comme le régime végétalien. 

Références

  • Amstutz et al., Vitamine D: actualité et recommandations, Revue Médicale Suisse, 2011
  • Aponte et al., La vitamine D pour la prévention des infections des voies respiratoires, Organisation Mondiale de la Santé, 2017
  • Carr et al., Vitamin C and immune function, Nutrients, 2017
  • Guéguen, La valeur nutritionnelle des aliments a-t-elle diminué depuis 60 ans ?, Académie d’agriculture de France, 2017
  • Marles, Mineral nutrient composition of vegetables, fruits and grains: the context of reports of apparent historical declines, Journal of food composition and analysis, 2017
  • Rode von Essen et al., Vitamin D controls T cell antigen receptor signaling and activation of human T cells, Nature immunology, 2010
  • Roussel Michel, Le guide pratique des vitamines, Alpen editions, 2005
Panier
Retour haut de page