Who is she?
Sharon

« Quoi que tu veuilles faire, vas-y et fais-le ! C’est possible ! »

Si j’étais une saison, je serais … Automne

Si j’étais une fleur, je serais … Jonquille

Si j’étais une sport, je serais … Randonnée

Si j’étais une devise, je serais … « Vie, aime, rit »

Si j’étais un instrument de musique, je serais … Violon

Si j’étais une  ville, je serais … Rome

Si j’étais un animal, je serais … chat ou éléphant

- Interview

Question 1 :

Qu’est-ce que cela signifie pour  vous d’être une femme ?

Je suis heureuse d’être une femme, je pense que si j’avais le choix entre être une femme ou un homme, je choisirai d’être une femme, car je suis définitivement heureuse d’être une femme. J’ai été élevée dans une famille avec deux autres sœurs, mon père était donc le seul homme. Il nous a donné beaucoup de respect, beaucoup d’indépendance et je pense que c’est grâce à mon père que je suis la personne que je suis aujourd’hui.

Je n’ai peur de rien, j’attends du respect des gens et je leur en donne beaucoup en retour. Ayant moi-même trois enfants, je sais que la possibilité que nous avons dans notre corps de nous reproduire et de concevoir des bébés est absolument incroyable. Je ne me sens pas, je ne suis pas, et je ne me suis jamais sentie menacée dans une situation donnée.

Je peux aller à des réceptions, et même si c’est une salle pleine d’hommes, ça m’est égal. Je n’ai jamais ressenti l’inégalité entre un homme et une femme ; je n’ai jamais été dans cette situation. Ainsi, quand je vois ou que j’entends ce genre de situations, c’est très difficile à comprendre parce qu’en 64 ans de vie, je ne me suis jamais sentie intimidée par un homme ou intimidée par une situation donnée… Peut-être ai-je eu beaucoup de chance, en fait, je suis sûre que oui ! Je suis heureuse d’être une femme, je pense que nous avons plus de sensibilité qu’un homme, que nous sommes plus attentives et que nous avons l’intuition d’avoir de l’empathie et de la sympathie pour les autres.

Question 2 :

Pourquoi et comment intégrez-vous le sport à votre routine quotidienne ?

La raison première est pour me sentir bien. Je veux vivre longtemps. Je respecte mon corps. Dans mon cercle familiale, ma maman a été malade dès son plus jeune âge. À partir de 49 ans, les médecins lui ont diagnostiqué une maladie cardiaque, la cardio myopathie, qui est une maladie des muscles autour du cœur.

Cette maladie l’a empêché de marcher et cela a totalement changé sa mentalité, parce que son corps lui disait qu’elle ne pouvait pas marcher, elle se disait qu’elle ne pouvait pas marcher alors qu’en fait elle pouvait marcher. En réalité, elle ne pouvait seulement pas parcourir de longues distances.

À partir de ce jour, je me suis promis que je ne voulais pas vivre la même chose. A cette époque, j’avais 28 ans et déjà des enfants. J’étais limitée dans ce que je pouvais faire par manque de temps. Dès que mes enfants sont partis de la maison (j’avais alors 50 ans),  j’ai fait du sport de façon très intense. Je fais des marathons, j’ai escaladé le Kilimandjaro, j’ai couru le Machu Picchu, j’ai fait la marche des Quatre jours à Nijmegen (environ 40 km marche journalier pendant 4 jours consécutifs)…

Je fais aussi du yoga parce que c’est un type d’exercice différent, très relaxant, mais très dur en même temps. Comme j’aime être dehors, je combine ces efforts sportifs avec des voyages, pour avoir quelque chose d’un peu plus aventureux comme le Machu Picchu ou encore l’Islande.

J’ai fait des marathons en ville aussi, mais ce n’est pas tout à fait la même chose. Je ne suis pas là pour gagner, je ne suis pas la plus rapide… Je le fais simplement parce que ça me fait bien, je me sens vraiment bien après avoir fait de l’exercice. Je veux simplement respecter mon corps, je veux être là pour mes enfants. Je veux vivre une longue vie en bonne santé et si je peux le faire grâce au sport, c’est ce que je vais faire.

Question 3 :

Si vous deviez transmettre une connaissance et/ou un conseil à d’autres femmes, quel serait-il ?

Ce serait : respecte-toi et aime-toi ! Sois égoïste parfois, fais les choses pour toi, tu ne dois pas toujours faire passer les autres en premier. Alors respecte-toi, aime-toi et sois sûre de toi ! Et quoi que tu veuilles faire, vas-y et fais-le ! C’est possible !

Panier
Retour haut de page