Importance des compléments alimentaires pendant la grossesse

Pourquoi les compléments alimentaires sont-ils des alliés lors de la grossesse ?

La grossesse et l’accueil d’un bébé dans un foyer sont riches en émotions. Au niveau du corps de la femme, de nombreux changements s’opèrent, car oui, concevoir un bébé c’est magique et éprouvant ! Ainsi, une alimentation saine, variée et équilibrée est nécessaire pour avoir un bon équilibre nutritionnel. Ceci permet à la maman de se sentir moins fatiguée et de limiter les baisses d’énergie. Pour que le fœtus se développe et grandisse correctement, les réserves nutritives de la maman doivent être au top ! En effet, en cas d’apport nutritif insuffisant vers le bébé, ce dernier va puiser directement dans les réserves maternelles. C’est pourquoi, les compléments alimentaires spécifiquement dédiés à la grossesse sont des alliés : ils apportent tous les nutriments nécessaires (vitamines, minéraux, actifs spécifiques), dans des dosages optimaux, et renforcent les synergies entre les ingrédients.

Tour d’horizon des nutriments clefs pour une grossesse sereine

Sélection de nutriments participant au bon développement du système nerveux du fœtus

La vitamine B9

La vitamine B9 est d’une importance capitale dès les premiers stades de développement du fœtus, et ce jusqu’à la fin du premier trimestre de la grossesse. En effet, elle permet la croissance des tissus maternels comme le placenta. Elle est également essentielle pour la formation du cerveau, du sang et du système nerveux du bébé. Dès la quatrième semaine après la fécondation, le tube neural se met en place. A partir de ce dernier, tout le système nerveux va pouvoir se développer. Si les apports en vitamine B9 ne sont pas suffisants, il peut y avoir une anomalie de fermeture du tube neural. En France, l’incidence de cette anomalie est d’environ 1 sur 1000 naissance. Il est donc essentiel d’avoir de bonnes réserves en vitamine B9 avant d’être enceinte, idéalement 2 à 3 mois avant la grossesse.

Les oméga-3

Les oméga-3, et notamment le DHA, jouent un rôle majeur dans le développement du cerveau et des yeux du fœtus. Les oméga-3 sont notamment présents dans les poissons gras tels que le saumon ou le maquereau. Cependant, pendant la grossesse, la vigilance est de mise. En effet, les mers et océans sont de plus en plus pollués par les métaux lourds et les micro-plastiques. Ces polluants vont s’accumuler notamment dans les poissons en bout de chaine alimentaire. Il est ainsi préférable lors de la grossesse de sélectionner des oméga-3 issus de source végétale comme certaines algues naturellement riche en DHA.

L’iode

L’iode est un minéral qui contribue en autre à une fonction cognitive normale. Ce nutriment est présent en concentration minime dans l’organisme, mais est essentiel pour les hormones thyroïdiennes. Ces dernières sont produites à partir de l’iode et participent à de nombreuses réactions métaboliques. Il est donc important de veiller à avoir des apports régulier en iode. À noter qu’un aliment salé n’est pas nécessairement iodé. Vérifiez l’étiquette pour vous assurer qu’il s’agit de sel iodé !

La choline

La choline est un nutriment essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Au moment de la grossesse,  un faible taux de choline va également présenter un risque d’anomalie du tube neural chez le nourrisson. La choline peut en effet traverser la barrière placentaire et permettre le bon développement du cerveau.

Sélection de nutriments participant à la formation du squelette du fœtus

Le calcium

Le calcium est un minéral dont les besoins  augmente de 30% pendant la grossesse. Le calcium est nécessaire à la formation du squelette du fœtus. Si les réserves maternelles ne sont pas suffisantes, le bébé peut aller chercher ce dont il a besoin directement dans les os de la mère en remobilisant le calcium. De bons apports en calcium permettent également de réduire les risques de pré-éclampsie (pathologie de la grossesse caractérisée par une augmentation de la pression artérielle survenant au plus tôt au milieu du deuxième trimestre).

La vitamine D

La vitamine D agit en synergie avec le calcium en augmentant son absorption. Cette vitamine est également importante notamment pour le système immunitaire et les mécanismes de division cellulaire. Malgré son importance évidente pour l’organisme, il est important de noter qu’environ 80% des femmes enceintes en Belgique ont un faible taux de vitamine D. Pourtant, cette vitamine se retrouve facilement dans le saumon, les sardines ou les jaunes d’œufs. Et n’oubliez-pas, la lumière du soleil reste la principale source de vitamine D. Il est donc recommandé de passer au moins une demi-heure par jour à l’extérieur pour permettre à votre corps de synthétiser lui-même la vitamine D dont vous avez besoin.

Deux nutriments bonus importants pour la maman et le fœtus

Le fer

Le fer est nécessaire à la formation normale des globules rouges et de l’hémoglobine, c’est-à-dire nécessaire au transport de l’oxygène à travers le placenta. Lors de la grossesse, les femmes enceintes ont plus de sang et elles ont donc besoin de plus de fer. Ceci va également aider le bébé à constituer ses propres réserves de fer. Pour assurer une meilleure assimilation du fer, il est important de prendre de la vitamine C. Mangez une orange à la fin d’un repas vous aidera à assimiler le fer et vous apportera des fibres, faisant ainsi d’une pierre deux coups !

La vitamine A

La vitamine A est souvent sujette à controverse lorsqu’elle est associée à la grossesse. En effet, certains évoquent les risques de malformation congénitale pour le fœtus en cas d’excès de vitamine A. Ce risque excite, mais pour des dosages de plus de 10 000 UI, soit plus de 6 mg par portions journalières. Au regard des dosages autorisés en Europe pour les produits de grossesse, il n’y a donc aucun risque. Les limites sont bien en-deçà ! Ne faites donc pas l’impasse sur la vitamine A, car cette dernière est nécessaire pour la maman comme pour le fœtus afin de garantir une vision normale ou encore un fonctionnement normale du système immunitaire.

Résumé

La grossesse est une période qui nécessite une attention particulière sur la qualité et la diversité de l’alimentation. Cette dernière est essentielle pour que les réserves nutritives de la maman soient optimales afin de satisfaire le développement du fœtus. Lors du premier trimestre, le cerveau et le système nerveux du fœtus se mettent en place. Des nutriments comme de la vitamine B9 ou les oméga-3 sont particulièrement clefs. Cependant, d’autres nutriments comme le calcium et la vitamine D vont aussi jouer un rôle important dans la mise en place du squelette du bébé. De même, le fer et la vitamine A ne devront pas être négligés. Alors variez votre alimentation au maximum pour prendre soin de vous et de votre bébé, c’est la clef d’une grossesse nutritivement épanouie.
Panier
Retour haut de page